Pour commander les sorties, deux solutions s'offrent à nous : soit nous demandons un changement d'état (off ou on) soit nous demandons une impulsion (off-on-off). Concernant l'adresse de l'IPX, nous prendrons comme premier exemple une adresse de type locale, disons 192.168.1.3.

Pour envoyer une commande de changement d'état, la syntaxe sera http://192.168.1.3/preset.htm?led3=1
Dans ce cas nous passerons la sortie-relais 3 sur on, quelque soit son état au moment de la commande.
Autre exemple : http://192.168.1.3/preset.htm?led5=0
Là nous commandons la sortie-relais 5 à off, quelque soit son état précédent.

Pour envoyer une commande impulsionnelle, la syntaxe sera http://192.168.1.3/preset.htm?RLY4=1
Ici nous commanderons la sortie-relais 4 en mode fugitif (attention à la casse, RLY est bien en majuscule alors que led est en minuscule).

Pour commander les états des 8 sorties simultanément, il est possible de "chaîner" les paramètres avec le sigle &. Pour avoir les 4 premières sorties sur on et les 4 dernières sur off, la syntaxe serait alors la suivante :
http://192.168.1.3/preset.htm?led1=1&led2=1&led3=1&led4=1&led5=0&led6=0&led7=0&led8=0

Pour nommer un compteur et lui forcer une valeur (donc possibilité de RAZ) : http://192.168.1.3/protect/assignio/counter.htm?countername1=NOUVEAUNOM&counter1=123
Ici nous demandons à l'IPX de nommer le compteur 1 en NOUVEAUNOM et lui attribuer la valeur 123.

Pour programmer un timer : http://192.168.1.168/protect/timers/timer1.htm?timer=01&day=7&time=08%3A00&relay=2&action=1
Cette adresse permet de paramétrer le timer 1 en "tous les jours" (day=0 pour lundi, 1 pour mardi... et 7 pour tous les jours), à "8h00" (le code 3A sert pour les deux points, il sépare heures et minutes), le relais 2 est on (action=0 pour off, 1 pour on, 2 pour inversion, 3 pour impulsion, 4 pour annulation du timer).

Et depuis internet, quelle serait la syntaxe ? La même ! :lol: Il suffit de remplacer l'adresse IP locale par l'adresse IP de votre box (dont la redirection du port aura été configurée au préalable) suivi du port utilisé (si vous avez laissé le port 80, il est inutile de le rajouter). C'est notre deuxième exemple, votre box est accessible sur internet à l'adresse 80.12.123.27 et vous avez redirigé le port externe 8008 vers le port local de l'IPX, votre syntaxe sera la suivante : http://80.12.123.27:8008/preset.htm?led3=1
Si vous utilisez un nom de domaine en DNS dynamique, le principe reste le même, vous remplacez l'adresse IP par l'adresse de votre DNS dynamique, exemple avec le port 80 : http://monchoix.servicedyndns.com/preset.htm?led3=1

NOTA : si vous désirez personnaliser le site web embarqué de l'IPX, veillez à garder les pages concernées comme "preset.htm" pour que vos commandes http soient toujours opérationnelles. Si vous les retirez, les commandes ne fonctionneront plus, si vous les renommez il faudra tenir compte du nouveau nom de fichier pour la syntaxe de vos commandes.

NOTA 2 : si vous avez sécurisé l'accès à votre IPX, vous pouvez utiliser la syntaxe http://user:password@192.168.1.3/preset.htm. Attention cependant, certaines versions d'Internet Explorer ont désactivé cette possibilité : pour la réactiver, vous devez éditer le registre Windows et mettre à 0 la clé suivante :
HKEY_CURRENT_USER/Software/Microsoft/Internet Explorer/Main/FeatureControl/FEATURE_HTTP_USERNAME_PASSWORD_DISABLE

Référence :
- article sur l'accès à l'IPX depuis internet

Edit du 1er mars 2013 : un nouvel article, plus complet, a été rédigé suite au nouveau firmware 3.05.33 de GCE Electronics, venez le lire ici.